Banques : une enquête dénonce un vaste système de blanchiment d’argent


Banques : une enquête dénonce un vaste système de blanchiment d’argent

Actualité,International
avril 12, 2019 05:25
aucun commentaire

Les noms de plusieurs banques ont été cités dans une enquête récemment publiée par un consortium de journalistes dénonçant un vaste système de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale mis au point par la banque russe Troika Dialog.

La plus grande banque d’investissement privé de Russie, Troika Dialog, serait à l’origine d’un système de blanchiment d’une valeur de 9 milliards de dollars, selon une récente enquête.

Des banques européennes pointées du doigt

Selon une enquête menée par le
Projet de lutte contre la corruption et le crime organisé (OCCRP) sur la base
de documents ayant fait l’objet d’une fuite, plusieurs banques européennes dont
ING, ABN Amro, Raiffeisen Bank International (RBI) auraient fait partie d’un
réseau de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale lié à la Russie par l’intermédiaire
de la banque Troika Dialog. Une des filiales de la banque française Crédit
Agricole, Indosuez Wealth Management, est également mise en cause et aurait
reçu entre 2005 et 2012 plus de 500 virements d’une valeur totale de 150
millions de dollars. Récemment, la chaîne de télévision finlandaise publique
Yle a par ailleurs annoncé que Nordea, la plus grande banque de Scandinavie,
aurait réalisé plusieurs transactions suspectes en lien avec la Russie, pour un
montant de 700 millions de dollars entre 2005 et 2007.

Les banques européennes citées dans cette enquête ont indiqué avoir respecté leurs obligations en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. L’établissement français Crédit Agricole a pour sa part précisé qu’Indosuez Weath Management « respecte les règles relatives à lutte anti blanchiment ».

Des proches de Vladimir Poutine impliqués

Selon l’enquête menée par l’association,
Reuben Vardanyan, ancien dirigeant de la banque d’investissement Troika Dialog,
est l’un des principaux acteurs impliqués. En effet, il est soupçonné d’avoir
transféré plusieurs milliards de dollars par l’intermédiaire de la banque. Le
rapport cible également des proches de Vladimir Poutine comme le violoncelliste
russe Sergei Roldugin qui aurait bénéficié d’un transfert de 70 millions de
dollars grâce à ce système frauduleux, ou Vladimir Artiakov, un autre proche du
Kremlin.

La banque Troika Dialog aurait donc
permis à ses clients de sortir clandestinement des fonds de Russie. Ces fonds ont
notamment servi à financer des yachts, des bijoux, et même une association privée
parrainée par le Prince Charles. Suite à ces révélations, les valeurs bancaires
européennes ont nettement chuté ces derniers jours.

Partager sur Facebook0
Partager sur TwitterTwitter
Partager sur Linkedin0

Cet articlé a été écrit par Nathalie JOUET