91: Coup de filet : un vaste réseau d’escrocs spécialistes en hameçonnage démantelé par les polices d’Europe


Coup de filet : un vaste réseau d’escrocs spécialistes en hameçonnage démantelé par les polices d’Europe

Actualité, International, Vous informer
avril 16, 2020 11:16
aucun commentaire

Une action conjointe de quatre
pays européens vient de permettre le démantèlement d’un vaste réseau de
cybercriminalité financière. Les polices d’Allemagne, d’Autriche, de Serbie et
de Bulgarie viennent d’arrêter neuf personnes suspectées de fraude sur les
options binaires. Pour aboutir à ce résultat, les forces de l’ordre de l’Europe
auront mené une action continue pendant plusieurs jours. Le premier jour de la
traque est le 2 avril dernier. Les forces de l’ordre l’appelleront « Jour
d’action ». C’est ce jour qu’ils arrêteront cinq suspects en Bulgarie et
en Serbie grâce à des raids menés, en dépit de la spécificité de cette période
de pandémie. Le 4 avril sera lui aussi une journée de traque. Les forces de
l’ordre lanceront une opération à Belgrade contre une entreprise servant de
base aux cybercriminels.

Du matériel saisi, des comptes gelés…

Si l’opération a été un tel
succès, c’est d’abord parce qu’elle aura été surtout très participative. En
effet, en plus de la police des quatre pays, l’Eurojust (l’Agence de l’UE pour
la coopération en matière de justice pénale) et l’Europol (agence européenne de
police criminelle) se sont fortement impliquées.

Cette action conjuguée aura
permis de geler les comptes des entreprises suspectes servant de back-office
pour ces cybercriminels et rien qu’en Allemagne : une somme d’au moins 2,5
millions d’euros a été gelée sur leurs comptes bancaires. En Serbie, ce sont
cinq suspects qui sont arrêtés. Les autorités de ce pays ont aussi effectué la saisie
de trois voitures, cinq appartements, et du matériel informatique
. Les
autorités serbes ont également saisi une somme d’argent importante et mis
sous surveillance environ 30 comptes bancaires.
L’opération menée à
Belgrade aura, de son côté, permis de saisir des serveurs et d’autres
équipements informatiques.

Un réseau d’escrocs proposant de sites fictifs
en ligne

Tous les suspects appartiennent à
des groupes d’investissement en ligne. Voici les sites auxquelles ils seraient
rattachés : OptionStarsGlobal Cryptopoint, XTraderFX, SafeMarkets, GoldenMarkets,
Trade Capital, Fibonetix, Forbslab et Nobel Trade. Selon la police allemande,
le montant global de l’escroquerie pourrait atteindre 100 millions de dollars volés
à des milliers de personnes à travers toute l’Europe.

Leurs procédés sont assez
classiques : démarchages sur des produits financiers inexistants à travers
des e-mails non sollicités ; promesse de rentabilité déraisonnable…  Ces sites sans licence invitent les
internautes à s’inscrire sur leurs plateformes de trading en ligne, à 250 euros.
Vient ensuite le démarchage par des pseudo-courtiers qui opèrent à partir de
centres d’appels. Ils présentent aux victimes de prétendues opportunités de
gagner des profits élevés, en investissant sur les produits fictifs qu’on leur expose
en des termes élogieux. Ces personnes sont incitées à transférer encore plus
d’argent vers divers comptes ou à libérer le débit de montants supplémentaires
de leurs cartes de crédit. Ensuite, les escrocs simulent la vente de ces
produits financiers fictifs sur lesquels leurs victimes ont investi, leur font
croire qu’elles sont en train d’accumuler des résultats positifs, ce qui les
encourage à investir davantage. Évidemment, aucun produit financier n’est
revendu dans la réalité. Les sommes investies par ces personnes servent
seulement à faire tourner une vaste plateforme de blanchiment d’argent.

Une arnaque qui aura fait des milliers de
victimes

Comme on peut l’imaginer, de
nombreux investisseurs ont perdu tout leur argent dans ces escroqueries en
ligne. A titre illustratif, il faut noter qu’en Allemagne, rien qu’au bureau central
bavarois pour la poursuite de la cybercriminalité auprès du parquet général de
Bamberg, on a enregistré plusieurs centaines de victimes qui se sont fait voler
plus de 10 millions d’euros. Pareil en Autriche où le parquet central pour la
lutte contre la criminalité économique et la corruption a enregistré environ
850 victimes qui ont été escroquées pour au moins 2,2 millions d’euros. Il est
clair que le nombre des victimes est aujourd’hui difficile à évaluer avec
précision, étant donné que plusieurs victimes ne portent pas plainte et que les
escrocs ont escroqué des gens de par toute l’Europe, et non pas seulement dans
les quatre pays où le raid a été mené.

Les neuf suspects arrêtés sont
âgés de 25 à 49 ans. Il s’agit de deux femmes et de sept hommes que les
policiers rattachent à Gal Barak, un cybercriminel israélien qui en février
2019 a été arrêté en Bulgarie avant son extradition vers l’Autriche.

0
Twitter
0

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo



Share and Enjoy !

0Shares
0 0
Défiler vers le haut