64: Le prénom : un indice pour les escrocs


Le prénom : un indice pour les escrocs

Actualité, France, Vous informer
octobre 31, 2019 08:00
aucun commentaire

Renée, Paulette, Marie-Thérèse… les fraudeurs qui opèrent par téléphone s’aident souvent de l’annuaire pour repérer les prénoms anciens. Selon la Direction départementale des finances publiques de l’Oise (DDFiP), plusieurs victimes avec un nom ancien ont été appelées par un réseau d’arnaqueurs dans l’Oise.

22 000 euros pour un faux
agent du fisc

Comme le rapporte le quotidien Le Parisien, une habitante de Bresles, dans l’Oise, a perdu 22 000 euros suite à un appel d’un faux agent du Fisc. Cette femme âgée, prénommée Paulette, s’est fait arnaquer par un homme lui demandant de l’argent pour le compte des finances publiques. Sans repère et surpris par cette demande, la victime a transféré, sur un compte allemand, la somme de 22 000 euros.

Une dizaine de cas similaires auraient été
récemment relevés dans l’Oise et plusieurs femmes se prénommant Paulette ont
été la cible de ce type d’appels frauduleux.

Selon la DDFiP, les escrocs appellent leurs victimes depuis l’étranger en repérant les prénoms anciens sur les pages blanches disponibles sur internet.

Cependant, les méthodes changent et l’objet du remboursement demandé peut être une amende, une facture impayée ou un achat supposé réalisé sur une plateforme d’e-commerce.

Démarchage téléphonique : Bloctel montre ses limites

Une alerte de la Direction
générale des finances publiques

Pour prévenir les récidives en ce mois
d’octobre, la direction générale des finances publiques a émis un communiqué auprès de ses agents et des citoyens sur le site
impots.gouv.fr.

Il y est précisé que des courriels, des SMS
et des appels téléphoniques frauduleux usurpant l’identité de l’administration
et de ses agents ont été constatés. Parmi tous ces messages émanant des
arnaqueurs, les plus nombreux visent à obtenir les coordonnées de la carte
bancaire de la victime ou faire en sorte que la victime appelle un numéro
surtaxé. « Soyez extrêmement prudents
et sachez que les services de la direction générale des Finances publiques ne
demandent jamais de coordonnées bancaires ou d’informations personnelles par
courriels ou téléphone »
précise l’administration fiscale.

Seuls les numéros de téléphone figurant sur les
documents officiels (avis ou déclarations d’impôts…) ou le numéro Impôts
Service 0 810 467 687 sont à utiliser pour contacter les services des finances
publiques.

Prélèvement à la source : vigilance face à l’arnaque du trop-perçu

Partager sur Facebook0
Partager sur TwitterTwitter
Partager sur Linkedin0

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo



Share and Enjoy !

0Shares
0 0